donnés site web mieux-être

14 08 2013

Accueil
Découvrez MIEUX-ETRE
MIEUX-ETRE, C’est un Programme du Bureau Conseil en ligne, qui offre l’Opportunité aux Congolais de Publier les Projets et les Réalisations Communautaires des Associations sans but Lucratifs (asbl), Organisations Non Gouvernementales (O.N.G/D), Fondations, Clubs et des Personnes de Bonnes Volontés initiés en faveur de la Population ciblées.

MIEUX-ETRE, vous donnez également les Possibilités d’être en contact avec des Partenaires et les Gens de bonnes volontés en ligne.
Objectifs :
• Notre Objectif Principal est d’Afficher et Publier les Projets Communautaires et les Réalisations des Internautes Congolais et
• D’Orienter les Internautes à trouver des bons Partenaires et les Gens de bonnes volontés qui peuvent financés leurs Projets Communautaires;
Missions :
• Notre Mission est de Proposer aux Internautes d’adhérer au Programme MIEUX-ETRE, (Marketing de Réseau) qui Permet aux Adhérents de Gagner de l’Argent chaque Mois pour l’autofinancement des Projets Communautaires.
• Former et Encadrer les Internautes Congolais
1. Comment Élaborer un Projet Communautaire ;
2. Comment Gérer et Rentabiliser une Page Web et une Face Book;
3. Comment Adhérer dans le Programme MIEUX-ETRE;

1. Répertoire des Projets Communautaires
Voici le Répertoire des Projets Communautaires des Organisations Non Gouvernementales (O.N.G/D), Fondations, Associations sans but Lucratifs (A.S.B.L) et Clubs élaborent et Publient en faveur de la Population Ciblées.
PJCN°001
Les Projets Communautaires du Quartier ASSOSSA, élaboré par les Amis du Quartier ASSOSSA, dans la Commune de Kasa-Vubu à Kinshasa, Publié sur: www.assossa.unblog.fr et sur Face Book : amis-quartier-assossa, E-mail : amis-quartier-assossa@gmail.com Téléphone :
PJCN°002
Les Projets Communautaires du quartier O.N.L, élaboré par les Amis du Quartier O.N.L, dans la Commune de Kasa-Vubu à Kinshasa, Publié sur : www.amis-quartier-onl.unblog.fr, et sur Face Book : amis-quartier-onl, E-mail : amis-quartier-onl@gmail.com, Téléphone:

2. Répertoire des Réalisations
Voici le Répertoire des Réalisations Projets Communautaires Réalisent en faveur de la Population ciblées par les Partenaires et les Hommes de bonnes volontés.
RPN°001
Les Réalisations des Projets Communautaires en Faveur des Boyomaise, Initier et Réalisé sur Fond Propre de l’Honorable APAKA TOMBILA Frédéric Député National élue de Kisangani/Province Orientale, Publié sur: www.apaka.ublog.fr et Face Book : apaka tombila, E-mail : apakafredy@gmail.com, Téléphone :
3. Réalisations d’ONG/D, Associations, Fondations et Clubs
Voici les Réalisations d’Organisations Non Gouvernementales, Fondations, Associations et Clubs en faveur de la Communauté Locale.
Les Réalisations des Projets Communautaires en Faveur des Habitants du Quartier ASSOSSA, Initier et Réalisé les Amis du Quartier Assossa, Financé par Honorable APAKA TOMBILA Frédéric Député National élue de Kisangani/Province Orientale, Publié sur: www.assossa.unblog.fr et sur Face Book : amis-quartier-assossa, E-mail : amis-quartier-assossa@gmail.com Téléphone :
PARTENAIRES
Actuellement la majorité des Partenaires ou les Gens de bonnes volontés n’ont pas le Temps de se rendre aux Sièges Sociaux des Associations sans but Lucratifs (asbl), Organisations Non Gouvernementales (O.N.G/D), Fondations, et Clubs, Mais, ils peuvent facilement visités vos Pages web ou Face book pour Découvrir et Apprécier vos Projets Communautaires. C’est assurément un moyen simple et peu coûteux et Facile de bénéficier des Dons, Legs et Cotisations en Ligne.

Comment Trouver un Partenaire en Ligne ?

Les chances de bénéficier des dons, legs et cotisations en ligne dépendent de plusieurs facteurs. Premièrement, il faut élaborer et publier vos Projets Communautaires en Linge, deuxièmes de bien Gérer votre Page web et face book et Adhérer dans le Programme MIEUX-ETRE, sont là des éléments très importants pour Réussir a trouvé un Partenaire en Ligne.

Il n’y a certainement aucune méthode révélée pour trouver rapidement un partenaire sur Internet. Mais, la Publication de vos projets Communautaires en ligne est quasiment une des solutions pour trouver des partenaires. La création une Page web personnel (blog) vous offrez une alternative pratique à vos partenaires qu’ils vont sûrement apprécier.

PRESENTATION DE L’ASBL ACENECO
85, KIMBAU, KINSHASA-NGIRI NGIRI
Site web: www.aceneco.unblog.fr , Face book: aceneco asbl, E-mail: aceneco@yahoo.fr /Contacts :( +243)899488848 ; (+243)816515498

1. CONTEXTE
Les Orphelins et les Enfants abandonnés sont les groupes les plus vulnérables car, ils souffrent de l’isolement, de l’analphabétisme, de l’inaccessibilité aux soins médicaux appropriés, au manque d’encadrement adéquat. Conséquences de la succession des guerres, du SIDA, de la malaria et d’évènements tragiques qui rendent la vie socio-économique déplorable de la population congolaise en général et chez les enfants en particulier.
C’est dans cette perspective que l’ACENECO aide la population à s’’auto-prendre en charge en vue de devenir des citoyens utiles et compétents.

a) DENOMINATION : « ACENECO » L’Association de soutien de centre national d’Enfant SOS au Congo, crée à KISANGANI le 10 janvier 2002.
b) BUT : l’ACENECO, a pour but : D’assurer l’éducation et la prise en charge des enfants victimes de violation des droits qui leur sont reconnus dès leur naissance jusqu’à leur auto-prise en charge à l’âge majeur.
c) MISSION : Réaliser la récupération des enfants orphelins et abandonnés et contribuer au développement de la société en formant des citoyens utiles et compétents.
d) OBJECTIFS : Veiller au maintien de l’intégrité de l’idée du centre National d’Enfant SOS au Congo.
Réaliser la récolte des fonds par la cotisation, dons, legs, parrainage, subvention et autres allocations d’organismes public et privé.
Veiller à la bonne gestion et bon fonctionnement du centre National d’enfant S.O.S.

Le CENECO (Centre National d’Enfants S.O.S au Congo) a pour Objectif global de réaliser la récupération des enfants orphelins et abandonnés pour leur formation scolaire et professionnelle en vue de préparer leur insertion sociale.
Comme Objectifs spécifiques, le CENECO éduque les enfants à travers la formation scolaire et professionnelle jusqu’à l’âge majeur, sensibiliser la population sur l’intérêt de récupérer les enfants dans la société et formant des citoyens utiles et compétents.
e) RAYON D’ACTION : Toute l’étendue de la République Démocratique du Congo.
f) REALISATION : – Identification ; – Sensibilisation ; – Création des sites et des centres ; – Prise en charge d’alphabétisation, de formation scolaire et professionnelle ; – Conception des projets d’infrastructures, d’autofinancement de d’insertion sociale ; etc.

2. PROJET S.O.S ENFANT : Lancé depuis 2007 vise entre autres à :
• Sensibiliser la population pour la protection et la défense des droits des enfants ;
• Identifier à temps les Enfants SOS avec leurs problèmes en vue de chercher des solutions appropriées ;
• Recruter et former les volontaires et bénévoles en action humanitaire et en développement entrepreneurial sur les causes des enfants ;
• Faire un plaidoyer social et mobiliser les ressources et moyens en faveur de la cible ;
• Accompagner les enfants SOS de l’identification à l’insertion dans la société ;
• Concevoir et réaliser des projets socio-économiques, de création d’emploi des jeunes et d’appui des centres d’enfants et,
• Assurer l’alphabétisation de la population et la scolarisation de tous les scolarisables.

3. NOTRE EQUIPE D’INTERVATION
a) Profil : ACENECO conformément à ses activités, s’est dotée d’une équipe polyvalente constituée des pédagogues, des techniciens développement, des politologues, des sociologues, des médecins, des économistes,
4. LA VIE ASSOCIATIVE

Au niveau associatif, organiser conformément aux statuts de l’ACENECO les réunions ainsi que l’AG. Au niveau externe, l’ACENCO a participé aux assises de des formations…

STATUTS PORTANT CREATION D’UNE ASSOCIATION CULTURELLE SANS BUT LUCRATIF DE DEVELOPPEMENT

1. PRESENTATION
PREAMBULE
Nous Constatons :
o une grande déperdition des valeurs citoyennes dans les milieux des jeunes lors des processus de démocratisation et de reconstruction de notre pays en général et de la Province Orientale en particulier ;
o L’absence des cadres pratiques susceptible d’assurer la promotion et la culture de la bonne gouvernance ;
o La mauvaise interprétation des vrais problèmes de la morale et de santé qui constituent des points importants pour l’avenir meilleur des jeunes par rapport aux I.S.T et le V.I.H/SIDA
o La non maîtrise et compréhension du fonctionnement de la machine des droits et devoirs du citoyen vis-à-vis de la nation et de la société,
o La mauvaise application des connaissances acquises par les jeunes diplômés lors de leur première entrée en fonction dans différents services et institutions de l’Etat ;
ELITE BOYOMAISE, est une Association culturelle sans but lucratif de développement, Regroupant les jeunes intellectuels de la Province Orientale.
ELITE BOYOMAISE a pour but : de Promouvoir le Progrès Intégral de la Communauté.
Le siège social Provisoire est installé sur le boulevard LUMUMBA Quartier KITENGE N° 29 dans la Commune Tshopo à KISANGANI en Province Orientale, avec Comme devise « Conscience – Solidarité – Travail ».
2. OBJECTIFS :
Elite Boyomaise s’est fixé les objectifs fondamentaux suivants :
1. Regrouper les jeunes en vue de consolider en eux un esprit d’initiative et de responsabilité.
2. Mener des études approfondies et objectives sur les problèmes de développement de la communauté
3. Encadrer et soutenir les initiatives des jeunes pour le progrès intégral de la communauté
4. Sensibiliser les jeunes à l’éducation à la citoyenneté par l’organisation des séminaires ateliers des colloques ainsi que par des supports documentaires
5. Lutter pour la promotion des valeurs républicaines dans la gestion de la cité : la justice, la fraternité nationale, l’honnêteté, la compétence
6. Défendre les droits de la Femme et des Enfants à la santé, à l’éducation pour lui permettre d’appliquer ses connaissances
7. Initier les jeunes à la culture de la Bonne Gouvernance des affaires de la cité
8. Instruire aux jeunes les notions importantes d’une sexualité responsable et consciente, pour leur permettre à bien éviter le VIH/SIDA et les IST, ainsi que les grossesses non désirées ;
9. Orienter et Former les jeunes désœuvrés à la pratique des métiers pour leur prise en charge en vue de leur faire participer au développement intégral de la communauté
10. Créer des cadres d’entreprenariat pour matérialiser les initiatives des jeunes.
RAYONS : Les activités de l’Elite Boyomaise ont une vocation nationale, Provinciale et multi sectorielle. Elles touchent les domaines suivants :
 Socio-économique
 Education
 Santé
 Formation et Information
 Recherche, développement et Entreprenariat ;
 Droits humains, Culturel et autres
Elite Boyomaise est une association apolitique et tient à collaborer avec :
 Le gouvernement
 Les institutions locales
 Les associations, les Agences des nations Unies et ONG nationales et internationales.
3. L’ADHESION :
Est appelée à être membre effectif, toute personne physique, ayant en elle la vision et la matière active à apporter dans le but de promouvoir le progrès intégral de la communauté, l’adhésion au sein de l’Association est libre et individuelle

Pour se faire membre, il faut remplir une fiche d’adhésion et verser un droit d’adhésion fixé à deux francs fiscaux, si avis favorable, l’adhérant signe un acte d’adhésion par lequel il s’engage aux prescrits des statuts et règlement d’ordre intérieur de l’Association.

4. RESSOURCE :
Les ressources de l’association proviennent de :
 Cotisations des membres,
 Dons, legs et libéralités,
 Activités d’autofinancement.
5. PROJETS
REALISATIONS DE L’HONORABLE APAKA TOMBILA Frédéric

 Réalisation N°1 : Construction d’un Rond-point sur la 15ème Avenue dans la Commune Tshopo à KISANGANI dans la Province Orientale, Projet Initié et Financé par Honorable APAKA TOMBILA Frédéric député élue de KISANGANI dans la Province Orientale en Faveur de la population Boyomaise.

 Réalisation N°2 : Remise des matériels électrique pour la réhabilitation de l’éclairage public sur le boulevard hassan II dans la commune de Lubunga, Projet Initié et Financé par Honorable APAKA TOMBILA Frédéric député élue de KISANGANI dans la Province Orientale en Faveur de la population Boyomaise en Général et les Habitants de la commune de Lubunga en particulier.

 Réalisation N°3 : La réhabilitation du pont belikiliki sur la route kikongo dans la commune Kisangani

 Réalisation N°4 : Réhabilitation des maisons détruites pendant la guerre de six jours dans la commune Tshopo
 Réalisation N°5 : Construction de pont djubu-djubu reliant la commune Mangobo et Tshopo à Kisangani
 Réalisation N°6 : Passage sous-route avenue Fina dans la Commune MAKISO
 Réalisation N°7 : Construction d’une cuisine a l’hôpital général de la Tshopo

 Réalisation N°8

1. Rond-point construit sur la 15ème Avenue dans la commune Tshopo.

Construction d’un Rond-point sur la 15ème Avenue dans la Commune Tshopo à KISANGANI dans la Province Orientale.
Initiateur du Projet Honorable APAKA TOMBILA Frédéric
Bénéficiaires La Population BOYOMAISE (KISANGANI)
Financement Fond Propre
Date du début des Travaux
Date de la fin des Travaux
Coût du Travaux
Localisation Rond-point sur la 15ème Avenue dans la commune Tshopo, Ville de KISANGANI/P.O

La ville de Kisangani était une très belle ville, raison pour laquelle elle était classée au 3ème rang des villes que compte le République Démocratique du Congo. Aujourd’hui, elle a perdu sa beauté d’antan puisqu’elle a vieilli avec le temps et par manque d’entretien.

Ce projet est un œuvre de la commune Tshopo. Je ne suis venu qu’assister pour parachever le travail de la commune n’avait pas terminé.
Les réalisateurs de ce projet sont tous membres du PPRD. Nous avons donc travaille ensemble pour soutenir notre parti porte-étendard de la RDC dont les objectifs sont entre autre la reconstruction et le développement de la RDC.

Nous soutenons le président de la république, son excellence joseph KABILA KABANGE pour les actions spectaculaires qu’il est en train de réaliser pour le bien-être de la population et le développement de notre pays.

REMISE DES MATERIELS ELECTRIQUE POUR LA REHABILITATION DE L’ECLAIRAGE PUBLIC SUR LE BOULEVARD HASSAN II DANS LA COMMUNE DE LUBUNGA

C’est en 1955 que j’avais quitté mon village natal pour venir suivre mes études à Kisangani. C’est pour dire que j’avais passé bonne partie de mon enfance à Kisangani et plus précisément dans la commune de LUBUNGA. A ces années-là que je qualifie de la belle époque il faisait belle vire à Kisangani. Il est vrai que les choses ne sont plus comme avant. La beauté de la ville de Kisangani s’est effacée au fur de l’âge et par des guerres à répétitions face à cette situation déplorable, nous ne devons pas croiser les bras. Nous devons nous –mêmes sans attendre l’aide de la communauté internationale, du gouvernement central ou même du gouvernement provincial.

Je ne suis pas homme de discours, le temps de discours est révolu. Nous devons passer aux actes. Si les choses ne se font pas comme ailleurs. C’est puisque nous sommes une jeune démocratie.

Nous devons nous soucier des attentes de notre population. Certaines mauvaises langues prétendent qu’un politicien ne peut pas aider les plus démunis et participer à la reconstruction de son pays avec se couche ; car s’investir pour la reconstruction et le bien-être de la population de la ville de Kisangani a toujours été mon credo.
Et c’est en ma qualité de technocrate et homme de Dieu que je continue à réaliser tous ces petits projets pour aider tout soit peu le peuple ainsi que le gouvernement provincial.
D’ailleurs toutes mes réalisations démontrent mon indéfectible militantisme au sein de mon parti le PPRD que j’entends servir avec loyauté et dignité.

La réhabilitation du pont belikiliki sur la route kikongo dans la commune Kisangani ;

Alerté par les cris de détresse des habitants de cette avenue ayant appris mes réalisations à la commune Tshopo,
Lors de sa visite sur ma visite en lien, j’ai été bouleversé par le sang encore visible d’un compatriote décédé cette nuit-là. L’amertume et trisse ; voilà les sentiments qui m’ont saisi à cet instant ; et grave, lorsqu’on m’annonça que c’était la quatrième victime décédée en ce lieu.
Faute d’une police spéciale et bien équipée, nous ne sommes pas en mesure de connaître, outre cas ces 4 cas de décès répertoriés par la population, le nombre exact des blessées ; des fractures et de ceux qui sont devenu invalides en tombant dans le trou qui était là.
Face à ce récit poignant, j’ai été interpellé dans ma conscience de chrétien, de boyomaise et de député provincial d’époque élu de Kisangani, et j’ai réuni des ressources pour agir.
 Agir pour rétablir la sécurité en faveur des usagers de cette avenue.
 Agir pour signifier aux habitants de ce quartier ma solidarité.
 Agir pour soutenir les cinq chantiers dans notre ville.

HEHABILITATION DES MAISONS DETRUITES PANDANT LA GUERRE DE SIX JOURS DANS LA COMMUNE TSHOPO

Après avoir observé avec beaucoup de peine la situation regrettable dans laquelle vivent les habitants de cette commune dont les maisons ont été détruites lors des affrontements entre les armées ougandaise et rwandaise qui avaient commencé le 06 juin 2000 ; j’ai eu l’idée, en décembre 2009, de venir à l’aide à la limite de mes modestes moyens.
En réalisant la réhabilitation de ces maisons, je n’ai posé qu’un acte humanitaire par souci du partage et de l’amour du prochain prônés par la bible et la solidarité africaine. Il est par conséquent loin de moi toute intention de campagne, mais je réponds plutôt à l’appel du chef de l’Etat, son Excellence Joseph KABILA KABANGE, qui à proclamé l’année 2010, année du social.

CONSTRUCTION DE PONT DJUBU-DJUBU RELIANT LA COMMUNE LANGOBO ET TSHOPO A KISANGANI

Construction de pont djubu-djubu le 04 juillet 2011
Il existe tant de façons de servir notre pays, mais toutes exigent notre patriotisme, notre temps, nos compétences et un engagement sans faille. Grande est ma joie de terminer ce travail aujourd’hui car ceux qui exploitaient la population à cet endroit s’étaient farouchement opposés à la réalisation de cette œuvre faite pour soulager tant soit peu cette population qui était obligée de dé débourser de l’argent pour traverser d’une commune à l’autre.

Pour ces genres de réalisations, ce qui compte n’est pas combien nous dépensons, mais l’amour qui accompagne l’acte. Si nous aimons notre pays, chacun doit offrir ses compétences professionnelles et même ses moyens là où ils font cruellement défaut, surtout lorsque nous disposons de ressources nécessaires pour améliorer les conditions de vie dans nos cités.

PASSAGE SOUS-ROUTE avenue Fina dans la Commune MAKISO

Pour l’ouvrage ici présent, j’ai été alerté par les cris des habitants de cette Avenue ayant appris mes réalisations à la commune Tshopo, réalisations des maisons détruites pendant la guerre de 6 jours. Ils étaient venus solliciter de ma part une assistance urgente du fait des tragiques cas répétés des accidents des survenus sur cet endroit.

Lors de ma visite en ce lieu, j’ai été bouleversé par le sang encore visible d’un compatriote décédé cette nuit-là. L’amertume et la tristesse, voilà les sentiments qui m’ont saisi à cet instant ; et grave, lorsqu’on m’annonça que c’était la quatrième victime décédée en ce lieu.

En effet, à cause de son état défectueux, ce passage à occasionné plusieurs cas graves des blessures, des fractures et quatre cas d’accidents mortels, dont celui de papa KIDICHO BOLUKAOTO, ancien Gérant des Ets senga conga codas et propriétaire de la maison à côté, décédé le samedi 11 novembre 2005.

Puis une femme, mère de famille, de qui nous n’avons pas pu recueillir l’identité, accident survenu lorsqu’elle était transportée sur un taxi vélo en provenance de Mangobo.

Ensuite, un autre vélo taximan, toujours de mangobo, surpris dans le noir de ce trou béant ; de ses blessures il succomba quelque jours plutard.

En fin, le dernier cas en date est celui de Monsieur lioma liwa atikoita, qui dans la nuit du 21 janvier 2008, alors sur son vélo, aveuglé par le phare d’une motocyclette venant dans le sens opposé, se renversa dans ce trou et mourut le jour d’après ; laissant derriere lui une veuve et plusieurs orphelins.

CONSTRUTION D’UNE CUISINE A L’HOPITAL GENERAL DE LA TSHOPO

Présentation


Actions

Informations



Laisser un commentaire




Mr. Sandro's Blog |
économie politique société |
astucesquotidiennes |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | louis crusol
| Force-Ouvrière Cordon Elect...
| Le journalisme autrement